Travail sur écran : prévenir la fatigue visuelle

Écrans et ordinateurs ont envahi l’univers professionnel. Ce qui n’est pas sans conséquence pour la santé des salariés, notamment en termes de fatigue visuelle.

Les chiffres datent de quelques années, mais le phénomène n’a fait que s’accentuer. En 2013, quelque 71% des salariés utilisaient un ordinateur ou un terminal informatique dans le cadre de leur activité professionnelle, selon les chiffres du ministère du Travail. Et parmi ces derniers, 60% déclaraient travailler plus de 3 heures par jour devant leur écran. Une réalité qui n’est pas sans risque pour la santé des collaborateurs de l’entreprise.
Maux de tête et oeil sec

Comme le souligne l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS), « s’il n’a pas été démontré que le travail informatisé pouvait engendrer des pathologies visuelles, travailler devant un écran pendant plusieurs heures d’affilée peut entrainer une fatigue visuelle ». Et l’INRS de lister les symptômes de cette fatigue : sensation de lourdeur des globes oculaires, rougeurs, picotements, maux de tête, myopie temporaire…sans oublier le fameux syndrome de l’œil sec.
Aménager le poste de travail

Il est possible de prévenir cette fatigue visuelle en intervenant notamment sur l’aménagement de l’environnement et du poste de travail. L’infographie (lire ci-dessous) réalisée par la société Azergo spécialisée dans l’ergonomie des postes de travail, livre une série de conseils en la matière. Sans oublier que le code du travail prévoit des dispositions règlementaires afin de prévenir les effets néfastes du travail intensif sur écran, qui au-delà de la fatigue visuelle peut engendrer du stress et la survenue de troubles musculosquelettiques (TMS).

source: travail-prevention-sante.fr
mars 28, 2017

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire